Le défibrillateur automatique implantable (D.A.I)

Qu’est qu’un DAI ?

Un défibrillateur automatique implantable est un appareil qui est implanté sous la peau, au-dessous de la clavicule. Comme le stimulateur cardiaque implantable (Pace Maker).
Si votre cœur bat trop vite, votre DAI arrêtera la tachycardie ventriculaire en délivrant des séries de stimulations électriques ou un choc électrique interne (défibrillation interne) pour rétablir un rythme cardiaque normal. Il effectue une analyse permanente du rythme cardiaque détectant toute anomalie rythmique. Il délivre automatiquement la thérapie adaptée.
Enfin tout comme les stimulateurs cardiaques implantables, la plupart des DAI sont capables de stimuler le cœur si votre rythme est trop lent.

Certains défibrillateurs ont également une fonction de resynchronisation des parois de votre cœur dans le but d’augmenter sa force de contraction et peut vous être proposé dans certaines indications particulières.
L’implantation d’un DAI prend en général environ une à deux heures et vous pouvez quitter l’hôpital au bout de un à deux jours.
Votre médecin peut vous donner des informations complètes sur les indications, les contre-indications, les précautions et les complications possibles liées à l’implantation d’un DAI.

Prescription

Les indications des défibrillateurs sont nombreuses mais en règle générale, ces appareils sont destinés aux cardiopathies évoluées.

En effet lorsque le cœur est fatigué, il est à risque de subir des emballements potentiellement dangereux que constituent les tachycardies ventriculaires et fibrillations ventriculaires. Ces troubles du rythme cardiaque peuvent être responsables de syncopes ou de mort subite. Il peut alors être utile de proposer l’implantation d’un défibrillateur qui écoutera en permanence votre cœur et veillera au maintien d’un rythme normal.

Certaines maladies génétiques cardiaques peuvent également générer ces troubles du rythme cardiaque dangereux nécessitant le recours à l’implantation d’un défibrillateur.

Déroulement de l'examen

L’implantation d’un défibrillateur se déroule globalement comme celle d’un pace-maker (Cf article Pace-maker). La taille du boîtier est en revanche supérieure à celle d’un boîtier de pace-maker du fait du volume des condensateurs permettant de délivrer les chocs.

Certains défibrillateurs récents peuvent également être implantés uniquement sous la peau (défibrillateurs sous-cutanés) avec une sonde insérée en sous cutané le long du sternum et non à l’intérieur du cœur comme dans la majorité des cas. Cependant, ces dispositifs sont réservés à des indications particulières.

Suivi de l'examen

Après l’implantation du défibrillateur, vous regagnerez votre chambre. Une surveillance de la cicatrice sera effectuée par les infirmières.

Une radiographie thoracique post opératoire sera réalisée afin de visualiser l’emplacement correct des sondes dans votre cœur et l’absence de complication au niveau pulmonaire.

Un contrôle de l’appareil sera réalisé par le cardiologue ayant pratiqué l’intervention avant votre sortie un à deux jours après l’intervention.

Une consultation pour surveillance de la cicatrice sera prévue une dizaine de jours après votre sortie puis tous les 6 mois.

Un appareil permettant de communiquer des données de fonctionnement de votre défibrillateur au centre de cardiologie vous sera également proposé. Cet appareil de télécardiologie, branché à proximité de votre lit, permettra en effet de communiquer quotidiennement des données importantes comme un dysfonctionnement sur une sonde, sur la batterie ou sur la survenue d’un choc électrique interne aux cardiologues du centre hospitalier par envoi sécurisé d’un email.

Les bénéfices et les risques

Les bénéfices attendus de la mise en place d’un défibrillateur sont liés au fait que cet appareil est capable de traiter des troubles du rythme cardiaque mortels, donc de vous sauver la vie.

Les complications sont rles mêmes que pour les pace-maker (cf article pace maker) à celci prêt que pour les défibrillateurs, les fractures de sondes peuvant éventuellement générer des chocs inappropriés.

Conduite à tenir en cas de survenue de chocs par votre défibrillateur :

  • En cas de choc unique à votre domicile, appelez le centre de cardiologie qui vous convoquera pour pratiquer une interrogation de votre dispositif dans les 24h.
  • En revanche à partir de deux chocs délivrés par le défibrillateur de manière rapprochée, appelez le 15, le SAMU vous emmènera sous surveillance médicale à l’hôpital.