L’exploration électrophysiologique

Une exploration électro-physiologique a pour but d’analyser le tissu nerveux du cœur correspondant à une sorte de cablage électrique conduisant les impulsions nécessaires à la contraction du muscle cardiaque.
Cette exploration nécessite de mettre en place une sonde électrique dans le cœur, qui permettra l’enregistrement des différentes activités électriques émises dans les cavités du cœur.

 

Prescription

Une exploration électro-physiologique est réalisée lorsque :

  • Le médecin désire observer des anomalies du tissu électrique du cœur qu’il ne voit pas à l’électrocardiogramme mais qui sont souvent manifestées par des symptômes comme des malaises ou pertes de connaissance.
  • Le médecin désire connaître les caractéristiques « électriques » de certaines voies de conduction dans le cœur
  • Le médecin désire réaliser une cassure dans une des voies de conduction, et utilisera pour cela une technique par radio-fréquence.

Une exploration électro-physiologique est réalisée uniquement lorsque le médecin n’obtient pas la réponse à sa question par la lecture de la mesure externe de l’activité électrique du cœur (l’électrocardiogramme).

Cet examen est fréquemment réalisé au cours de la survenue de malaises ou pertes de connaissance.

 

 

Déroulement de l'examen

Afin de réaliser un enregistrement, les sondes sont introduites par la veine fémorale au pli de l’aine après une anesthésie locale.

Cette exploration dure en moyenne de 30 minutes à une heure, elle est pratiquement indolore mise à part la ponction initiale de la veine.

Une fois l’introducteur en place (tuyau de gros calibre permettant le passage de la sonde) le médecin introduit la sonde qu’il dirige vers le cœur en s’aidant d’un appareil de radiographie.
Une fois en place dans le cœur, il enregistre l’activité électrique du cœur, à l’état basal mais aussi à l’aide de protocoles de stimulation particuliers qui ne sont pas douloureux mais peuvent provoquer des palpitations.

L’analyse a lieu en direct et sur les enregistrements informatiques réalisés lors de l’examen.

 

Suivi de l'examen

Vous regagnerez votre chambre et devrez rester allongé quelques heures afin d’éviter tout saignement au niveau du point de ponction.

Si l’examen a montré une altération des capacités de conduction de votre tissu électrique cardiaque, les médecins seront amenés à vous proposer la mise en place d’un stimulateur cardiaque (ou pace maker).

Parfois, si l’examen n’est pas concluant, l’implantation d’un enregistreur du rythme cardiaque (Holter implantable) pourra vous être proposée.