Le scanner cardiaque

Le scanner cardiaque a pour but de réaliser une cartographie des artères irrigant le cœur, les artères coronaires.
Il permet d’une part de visualiser leur anatomie et de déceler d’éventuelles lésions, et d’autre part d’étudier les autres structures cardiaques si nécessaire
en particulier l’oreillette gauche et la valve aortique

Comment ça marche ?

Cet examen utilise les rayons X d’un scanner 128 coupes et un produit de contraste iodé. Son principe consiste à rendre visibles (ou opaques) les vaisseaux artériels.L’acquisition est centrée sur le cœur ; elle est synchronisée au rythme cardiaque pour éviter les artefacts de mouvements liés aux battements du cœur.L’obtention des images par le scanner dure 10 à 15 secondes pendant laquelle le patient doit réaliser une apnée (arrêt des mouvements respiratoires). Le rythme cardiaque doit être relativement lent (fréquence cardiaque entre 50 et 70 battements par minute) et régulier pour que la qualité des images soit optimale. Un cathéter est introduit dans le bras pour injecter le produit de contraste qui se mélange au sang. Le système vasculaire devient visible sur les clichés grâce aux propriétés radio opaques de l’iode.

Prescription

Les indications les plus courantes sont:

  • Éliminer un problème coronarien chez les patients souffrant de douleurs thoraciques
    mais ayant une probabilité intermédiaire d’avoir des sténoses coronaires. Si les artères sont normales, l’examen est rassurant. Il permet ainsi d’éviter la réalisation d’une coronarographie. Si par contre, l’examen montre des lésions coronaires, il faudra réaliser un autre examen comme une scintigraphie cardiaque ou une coronarographie.
  • Cet examen sert aussi à évaluer la perméabilité des pontages aorto-coronariens.
  • Permet de vérifier l’intégrité des coronaires avant une éventuelle chirurgie cardiaque ou dans le cadre du bilan d’une cardiopathie dilatée.
  • Enfin, il est utilisé avant une procédure d’ablation de Fibrillation atriale pour analyser l’oreillette gauche et avant les procédures de TAVI pour analyser de manière fine la valve aortique, pour choisir le type et la taille de la valve qui sera utilisée ainsi que la voie d’abord.

Déroulement de l'examen

  • Pour réaliser l’examen, il n’est pas nécessaire d’être à jeun.
  • Avant le scanner, une manipulatrice vous mettra en place un cathéter veineux au niveau de l’avant-bras pour permettre l’injection du Produit de contraste iodé. Les manipulateurs radio prendront le temps de vous expliquer le déroulement du scanner et comment réaliser la brève apnée nécessaire.
  • L’examen débute par un scanner cardiaque non injecté (score calcique) qui permettra de dire si l’injection est possible ou si les artères sont trop calcifiées pour pouvoir interpréter correctement le scanner.
  • Si l’injection de produit de contraste est possible, le cardiologue décide si
  • un médicament type bêtabloquant doit être injecté afin de baisser au mieux la fréquence cardiaque.
  • Vous recevrez par ailleurs un spray de trinitrine (vasodilatateur qui améliore la qualité des images et dont l’action dure moins de 10 minutes).
  • Une fois l’examen réalisé, les manipulateurs enlèvent le cathéter et vous pouvez partir.
  • Vous recevrez quelques jours plus tard le compte rendu du scanner avec le CD-ROM.Un double du compte rendu est envoyé à votre cardiologue et à votre médecin traitant.

Précaution

Contre indications

  •  Allergie : vous devez signaler lors de la prise de rendez-vous si vous êtes allergique aux produits iodes. Le cas échéant un traitement pour prévenir les réactions allergies (à prendre dans les jours précédents l’examen), vous sera prescrit au moment de la prise de rendez-vous.
  • Insuffisance rénale : un bilan biologique est systématiquement prescrit avant l’examen. Il permet de vérifier l’absence de problème rénal qui pourrait contre indiquer l’examen de scanner. L’insuffisance rénale est une contre
    indication à cet examen en raison de l’injection de produits de contraste iodés.
  •  Asthme: l’asthme réel est une contre indication aux bêtas bloquants utilisés pour ralentir le cœur si la fréquence cardiaque est au delà de 70 coups par minute. Il  n’est cependant pas une contre-indication au scanner.

Complications

Elles sont très rares:

  • Allergie sévère au produit de contraste nécessitant une injection de corticoïdes et une surveillance hospitalière de 12 à 24 heures.
  • Extravasation de produit de contraste cutanée. Au point d’injection sur des veines fragiles ; douleur et œdème inflammatoire localisés. Arrêt de l´examen et traitement par des pansements locaux
  • Nausées et maux de tête peuvent survenir pendant quelques minutes après l’injection.